Appel à signature : Les lettres de mandat fédéral doivent donner la priorité à la politique en matière de drogues

12 octobre 2021

Depuis l’année dernière, plusieurs juridictions ont travaillé sur des demandes locales de décriminalisation et nos confrères de l’Association canadienne des personnes qui utilisent des drogues (CAPUD) ont lancé un procès historique contestant les lois punitives du Canada en matière de drogues. Il est plus important que jamais de sensibiliser le public à la crise des surdoses et d’exiger des changements législatifs.

Parmi de nombreuses choses, la COVID-19 nous a appris l’importance que revêt la santé publique, et l’a placée au premier plan du discours politique dominant. Les politiciennes et politiciens canadiens se sont empressés de rassurer les citoyennes et citoyens en leur disant qu’en ce qui concerne la COVID-19, leurs prises de décision sont entièrement basées sur la science. Malheureusement, le gouvernement du Canada continue de ne pas prendre de mesures essentielles concernant la crise des opioïdes, une crise de santé publique qui non seulement est antérieure à la COVID-19, mais qui continue d’être exacerbée par celle-ci.

Avec un gouvernement fédéral nouvellement élu, le premier ministre Justin Trudeau a le pouvoir de mettre en œuvre une politique progressiste en matière de drogues dès aujourd’hui. Les lettres de mandat adressées à son cabinet seront bientôt rédigées, et ces lettres doivent donner la priorité à la politique en matière de drogues et une réponse à la crise des surdoses qui continue de coûter la vie à nos proches et aux membres de notre communauté.

Veuillez signer notre appel aujourd’hui pour vous assurer que notre gouvernement fédéral donne la priorité à la politique en matière de drogues dans ces lettres de mandat au Cabinet. Nous vous demandons de signer avant la fin de la journée du 14 octobre.

Avec solidarité,

Association canadienne des personnes qui utilisent des drogues

Association des intervenants en dépendance du Québec

La Coalition canadienne des politiques sur les drogues

Réseau juridique VIH

Télécharger la lettre