Acupuncture et trouble lié à l’usage des opioïdes au programme CRAN du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

18 octobre 2017

Auteur : LeaFrederique Rainville

Le traitement assisté à la méthadone ou à la buprénorphine a fait ses preuves dans l’amélioration de la qualité de vie des personnes ayant un trouble lié à l’usage des opioïdes. Toutefois, tous les usagers ne répondent pas de la même façon au traitement et certains problèmes demeurent.

L’acupuncture est reconnue non seulement pour aider à diminuer les symptômes de sevrage, mais aussi pour diminuer les obsessions de consommation, le stress, l’anxiété, ainsi que certains effets secondaires liés à la médication.

Depuis octobre 2014, des services d’acupuncture sont offerts à toute personne ayant un traitement assisté à la méthadone ou à la buprénorphine au programme Cran du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Les problèmes reliés aux obsessions de consommation, au stress, à l’anxiété, aux effets secondaires de la médication, aux douleurs aiguës ou chroniques, sont maintenant pris en charge par une équipe interdisciplinaire composée d’un médecin, d’un infirmier, d’un travailleur social et d’un acupuncteur.

Le trouble lié à l’utilisation des substances psychoactives est un problème complexe multifactoriel qui nécessite des stratégies visant l’amélioration de la qualité de vie de la personne, des stratégies  souples, adaptées et multiples, faisant appel à un ensemble de facteurs réhabilitant plutôt qu’à une solution unique. L’acupuncture devient alors un outil complémentaire offert à une population qui peut avoir l’habitude de recourir à la médication, licite ou illicite, pour prendre en charge ses maux et malaises.

L’acupuncture est une intervention non pharmacologique, qui favorise la détente, la normalisation des processus physiologiques et qui peut s’insérer facilement dans l’offre de services en traitement assisté à la méthadone ou à la buprénorphine. Par la rétention et la fréquentation du service d’acupuncture, les usagers ont démontré leur vif intérêt ainsi que leur appréciation.


Un peu plus sur l’auteure

Léa-Frédérique Rainville, ts

Léa-Frédérique Rainville, diplômée à la maîtrise en travail social , coordonne et contrôle les activités reliées à la qualité des services professionnels comme Agente de planification, de programmation et de recherche au programme CRAN du CIUSSS Centre-sud de l’Île de Montréal. Elle travaille en collaboration avec le comité de coordination clinique au développement de la recherche et au développement des services du programme CRAN. Le CRAN offre des services à toute personne qui a un trouble de l’usage des opioïdes et qui souhaite entreprendre un traitement assisté à la méthadone ou à la buprénorphine.

En collaboration avec Clément Courteau, Acupuncteur et Marie-Claude Fugier, Infirmière

 

 

 

Pas encore de commentaires.