Cannabis : les milieux de travail sont inquiets

12 octobre 2017

Présentement, le cannabis est de loin la substance illégale la plus consommée. Il est déjà permis sous certaines conditions de consommer du cannabis « médical ». Et sa consommation pour d’autres fins deviendra légale en juillet 2018.

Les milieux de travail s’inquiètent de cette législation. Ils doivent en effet se préparer, car il faudra trouver les manières les plus efficaces possibles de concilier l’actuelle et la nouvelle culture de consommation du cannabis qui pourrait émerger.  Tous les acteurs du milieu de travail sont invités à réfléchir ensemble non seulement aux impacts spécifiques de la légalisation du cannabis en milieu de travail, mais aussi à des positions, des interventions pour prévenir ou diminuer les nombreux impacts de la consommation problématique de toutes les substances psychotropes sur les travailleurs et les employeurs. 

Maryse Couturier, CPA, CMA, MBA, cadre administratif et gestionnaire des ressources humaines pendant 26 ans dans le réseau de la santé, expérimentée en intervention auprès d’employés en difficulté, dont plusieurs aux prises avec des problèmes liés à la consommation de SPA et Candide Beaumont, psychologue spécialisée dans le domaine de la consommation et de la dépendance, impliquée pendant plusieurs années en formation de réseaux d’entraide en entreprise et en accompagnement de gestionnaires en matière d’intervention auprès d’employés en difficulté liés à des problèmes de consommation et de santé mentale, ont unis leurs connaissances et leurs expériences respectives pour élaborer et présenter une formation et une série d’ateliers sur le sujet qui nous préoccupe.

L’objectif de ces activités est de préparer les différents acteurs du milieu de travail à prévenir les problèmes liés à la consommation de cannabis et d’autres substances psychotropes des travailleurs et à intervenir efficacement en cas de problèmes de consommation, en les aidant à:

  • Ajuster leurs connaissances et leurs attitudes envers la consommation de substances, la dépendance et la réadaptation d’un travailleur à risque
  • Sensibiliser le milieu de travail aux risques de la consommation de substances psychoactives (SPA)
  • Connaitre des interventions efficaces auprès des travailleurs à risque
  • Accompagner de « A à Z » l’employé présentant des problèmes liés à sa consommation
  • Élaborer ou ajuster leur politique d’entreprise en matière substances psychotropes.

Voir le contenu en cliquant ici.

Rappelons que l’AIDQ a aussi présenté les inquiétudes de certains milieux et des recommandations à l’occasion d’un atelier du forum d’encadrement sur la légalisation du cannabis, publié des avis sur le sujet et mis en place un comité permanent sur la consommation et la dépendance en milieu de travail, dont la prochaine rencontre se tiendra le 19 octobre, notamment pour discuter d’une revue de littérature sur le sujet et d’un colloque au printemps prochain.


Candide Beaumont

 

 

Maryse Couturier