Atelier virtuel Comprendre et expérimenter l’outil de sensibilisation Le stigma en intervention : en prendre conscience

Du 21 juin 2022 au 21 juin 2022

Mardi 21 juin 2022 – De 13 h à 15 h – Sur Zoom – Gratuit

Animatrice invitée: Isabelle Boisvert, Consultante avec riche savoir expérientiel, Assistante de recherche et de liaison communautaire, CRCHUM/CRISM pôle Québec, Patiente-partenaire, CHUM

 

« La stigmatisation est néfaste, car elle crée de réels obstacles à l’accès aux soins de santé, au soutien juridique et à des services sociaux essentiels. Cela entraîne un cycle néfaste perpétuel : les personnes qui bénéficieraient le plus de l’aide ne peuvent y accéder et sont encore plus marginalisées dans la société. » – Coalition canadienne des politiques sur les drogues (CCPD), 7 octobre 2021

Chaque jour, les personnes faisant usage de substances sont victimes de stigmatisation. En sommes-nous bien conscient·e·s ? Comment agissons-nous ou devrions-nous réagir face à ces situations? Participez au lancement du tout nouvel outil de sensibilisation, développé par l’AIDQ et l’Initiative Canadienne en abus de substances, pôle Québec (ICRAS/CRISM) : le stigma en intervention: en prendre conscience !

Au cours de l’atelier de lancement, les participant·e·s seront amené·e·s à réfléchir à l’enjeu réel qu’est la stigmatisation vécue par les personnes qui font usage de substances dans le réseau de la santé.

Au terme de l’atelier de lancement :

• Vous comprendrez mieux ce qu’est la stigmatisation et ce que ressentent les personnes qui la vivent.
• Vous découvrirez un nouvel outil de sensibilisation, de réflexion et de référence.
• Vous aurez expérimenté des situations concrètes.
• Vous pourrez réinvestir ces apprentissages dans votre pratique et au sein de votre organisation.

Un mot de l’invitée :

 

J’aurai le plaisir d’animer cet atelier qui me tient à cœur. Je suis une personne avec un savoir expérientiel, ayant consommé plusieurs substances pendant vingt ans et ayant vécu beaucoup de stigmatisation. J’ai lutté contre une dépendance à l’héroïne et au crack pendant quinze ans. J’ai entrepris plusieurs traitements de substitution (méthadone, suboxone), deux traitements pour l’Hépatite C et au moins une dizaine de centres de désintoxication, services de suivis externes, thérapies fermées et plus d’un an en appartement supervisé pour mères toxicomanes au Québec.

Au cours de ces années de consommation, j’ai été hospitalisé de nombreuses fois dans divers hôpitaux. J’ai fait plusieurs surdoses et plusieurs de mes proches en sont tristement décédés. Ma consommation de drogue m’a éventuellement conduit à la rue.

Désormais, je travaille en tant que consultante avec savoir expérientielle (2022-), patiente partenaire au CHUM (2022-) ainsi qu’assistante de recherche et de liaison communautaire, CRCHUM/ICRAS-CRISM (2020-). Je travaille sur divers projets de recherche qui visent à améliorer la qualité et l’accès aux services pour les personnes qui consomment et les personnes qui s’injectent des drogues. Je collabore avec plusieurs ressources communautaires qui desservent les personnes qui consomment dans la région du Grand Montréal. Sous mon mandat avec le CRISM et avec l’AIDQ, nous avons créé l’outil Flash Tendance qui sera présenté (2021-2022).

J’ai aussi plusieurs années d’expérience en organisation de formations et d’événement.

J’animerai l’atelier en tant que consultante pour y contribuer mon savoir expérientiel.

Je comprends les luttes qui découlent de la consommation de drogues et les défis auxquels les personnes qui consomment sont confrontées dans leur quotidien et dans le réseau de la santé et la société en général. Je crois fermement que mon but est d’utiliser mon vécu et d’aider de toutes les manières possibles, pour contribuer à la santé, au bien-être et aux services offerts aux personnes qui consomment.

Pour visionner l’enregistrement d’une partie de l’événement, cliquez ici.

Pour téléchargez la présentation PowerPoint, cliquez ici.

Pour télécharger l’outil stigma, cliquez ici.