Matériel d’inhalation de crack: une enquête sur la façon d’aborder la distribution plus sécuritaire.

21 octobre 2016

Compte tenu de ces risques potentiels et de la forte prévalence du VHC parmi les personnes qui inhalent du crack, certains programmes canadiens de réduction des méfaits distribuent du matériel d’inhalation plus sécuritaire afin d’aider à réduire le partage du matériel et d’accroître l’accès aux services pour les personnes qui inhalent du crack. C’est ce qu’on peut lire, entre autres choses, dans le résumé des résultats d’une enquête en ligne réalisée en 2015, une équipe nationale a évalué la distribution de matériel pour l’inhalation plus sécuritaire de crack à travers le Canada.

Vingt-quatre gestionnaires de programmes de réduction des méfaits du Québec ont participé à cette enquête. Voyez comment les programmes de réduction des méfaits du Québec abordent l’inhalation plus sécuritaire de crack et se comparent au reste du Canada, en consultant le résumé intitulé Comment les programmes de réduction des méfaits du Québec abordent-ils l’inhalation plus sécuritaire de crack? dans le Centre virtuel de documentation de l’AIDQ.