Projet VSE – Projet sur la valorisation et l’intégration des personnes ayant un savoir expérientiel dans les milieux œuvrant en dépendance aux substances psychoactives et en réduction des méfaits

Mise en contexte

  • Depuis les deux dernières décennies, le Québec observe un nombre croissant d’initiatives impliquant des personnes ayant un savoir expérientiel (PSE), accroissant par le fait même les champs de pratiques de celles-ci dans le milieu de la dépendance aux substances psychoactives et de la réduction des méfaits.
  • L’AIDQ définit dans le cadre de ce projet les personnes ayant un savoir expérientiel comme étant les personnes qui utilisent ou qui ont utilisé des substances psychoactives au cours de leur vie et qui ont tiré de leurs expériences de vie personnelles ou collectives des apprentissages pouvant être mis à profit dans le milieu de la dépendance et de la réduction des méfaits.
  • Les PSE jouent un rôle essentiel dans la compréhension des réalités
    vécues par les premières personnes concernées, dans l’amélioration des services qui leur sont offerts, ainsi que dans l’amélioration des politiques qui les touchent.
  • La valorisation et l’intégration des PSE apportent donc aux milieux d’importants bénéfices documentés, tant pour le personnel des organisations, que pour les personnes utilisatrices de leurs services et les PSE elles-mêmes.
  • Les pratiques d’intégration et de valorisation des PSE dans les milieux sont variables :
    • Les équipes sont souvent peu et/ou mal outillées pour valoriser et intégrer les PSE au sein de leur milieu organisationnel.
    • Les PSE sont parfois peu et/ou mal outillées pour exercer des fonctions et des responsabilités sur la base de leur vécu.

Objectifs du projet

  • Promouvoir et favoriser l’implantation des meilleures pratiques pour la valorisation et l’intégration des personnes ayant un savoir expérientiel (PSE) dans les milieux institutionnels et communautaires du Québec qui œuvrent en dépendance aux substances psychoactives et en réduction des méfaits.
  • Appuyer et outiller les diverses parties prenantes des milieux de travail, incluant les PSE, les gestionnaires et les autres membres des équipes, dans leur développement professionnel et personnel quant aux défis liés à la valorisation et l’intégration du savoir expérientiel.

Raison d’être

Regrouper et mobiliser les acteur·trice·s sociaux du Québec concerné·e·s par la valorisation des savoirs expérientiels afin de favoriser l’intégration des PSE dans les milieux de travail en dépendance et en réduction des méfaits.

Vision

Faire évoluer les pratiques pour que les PSE puissent exercer pleinement leur rôle dans des fonctions et mandats riches et diversifiés au sein de milieux propices à leur intégration, de manière à accroître l’impact des organisations au sein de leurs communautés.

Axes du projet VSE

Ces axes s’adressent à la fois aux organisations qui recrutent ou embauchent des PSE et aux PSE elles-mêmes :

  • Valorisation, développement de compétences, transfert de connaissances (ex. : formations, guides);
  • Soutien et accompagnement (ex. : supervision clinique, communauté de pratique);
  • Sensibilisation, mobilisation et rayonnement (ex. : colloques et conférences, activités deréseautage, articles scientifiques).

Le projet VSE 

  • Une initiative de l’AIDQ, développée en collaboration avec l’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (AQRP), organisation qui forme des pair·e·s-aidant·e·s en santé mentale depuis 2006.
  • Un projet soutenu par une recherche participative menée en partenariat avec l’Institut universitaire sur les dépendances (IUD).
  • La gouvernance du projet se fait en co-développement
    avec le comité VSE, composé de plus d’une dizaine
    d’organisations, d’initiatives et d’acteur.trice.s du milieu de la
    dépendance et de la réduction des méfaits.

Le mandat du comité VSE

  • Définir les grandes orientations du projet et participer à son co-développement.
  • Assurer la cohérence du projet avec les réalités terrain et les enjeux d’actualité.
  • Permettre la concertation des intérêts et des orientations des parties prenantes.
  • Promouvoir les bonnes pratiques de valorisation et d’intégration des PSE au sein de leurs organisations.
  • Contribuer au rayonnement du projet et de la pratique.

Le comité VSE

  • Plus d’une vingtaine de membres.
  • Six régions sociosanitaires du Québec sont représentées : Capitale-Nationale, Estrie, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mauricie-Centre-du-Québec, Montréal, Outaouais.
  • Participation significative de PSE ayant des expériences variables avec l’usage de substances psychoactives.
  • Membres provenant de divers milieux et occupant des mandats et des fonctions diversifiés (intervention, recherche, formation, gestion de projet, etc.).
  • Comporte cinq sous-comités ayant chacun leur mandat spécifique : 
  1. Orientation et gouvernance;
  2. Contenus et développement;
  3. Recherche participative;
  4. Premières Nations / Autochtones;
  5. Coordination et dynamisation.

Les grands chantiers actuels

  • Consolidation d’une structure de gouvernance participative. 
  • Consultation de parties prenantes (équipes des milieux, personnes avec savoir expérientiel, personnes utilisatrices de services).
  • Élaboration d’un cadre de référence co-développé et concerté.
  • Appropriation d’une identité propre au projet (nom, logo, graphisme).
  • Élaboration d’une offre de services couvrant les trois axes du projet.
  • Développement d’un volet autochtone. 
  • Mise en place d’une recherche participative en partenariat avec l’IUD.

Vous êtes intéressé·e·s à vous impliquer ou vous désirez plus de renseignements ? Veuillez contacter la coordination du projet :

Nicolas Perron-Trudel

Agent de soutien au développement

Téléphone : 514 287-9625, poste 102 

developpement@aidq.org

 Kris Duhaime

Agent de soutien projet VSE

Téléphone : 514 287-9625, poste 114

projetvse@aidq.org  

Partenaires du projet

 

Téléchargez le feuillet promotionnel du Projet VSE